• Home »
  • BOOKS »
  • « L’évangile de Loki » : saga sage d’un maître sagace
« L’évangile de Loki » : saga sage d’un maître sagace

« L’évangile de Loki » : saga sage d’un maître sagace

Note de l'auteur

9782809446678_cgL’histoire : Vous connaissez l’histoire des dieux et déesses d’Asgard ? Comment ils ont vécu, comment ils sont morts. Ça vous a plu hein, vous en voulez encore ? Alors, écoutez l’histoire de Loki, le trompeur (*air connu*).

Mon avis : Loki est à la mode. Qu’il s’agisse du personnage campé (avec grâce) par Tom Hiddleston dans Avengers ou dans Thor, de l’adolescent des Young Avengers et d’Agent of Asgard. Alors, pourquoi pas sa version de la mythologie nordique ? Le roman de Joanne Harris propose de reprendre toute l’histoire, à la première personne. Loki n’est plus brun, mais roux, aime les blagues vaseuses (qui tournent souvent mal pour lui) et reste en même temps crédible dans ses retournements de vestes, tout en étant parfois haïssable (non, sérieusement, la paternité et lui, ça fait vraiment deux). Il affronte serpents, nains et géants.

Mais cette version reste très sage pour ceux qui s’attendent à un roman plus sombre, plus cru, plus noir. De plus, la version s’inspire plus des récits post-christianisme, avec notamment une Hel mi-morte, mi-vivante, là où les écrits plus anciens la décrivent comme la « douce déesse de la mort » avec la moitié du visage plongé dans l’ombre et l’autre dans la lumière. Quand à la fin de l’histoire de Loki, avant Ragnarök, elle reste beaucoup plus « légère » et moins violente.

Il reste que l’histoire est plaisante, se lit facilement et c’est toujours agréable de retrouver notre ami Loki. La fin réserve aussi un joli twist, bien trouvé. Les récits sont bien documentés, et ce roman peut aussi être apprécié comme une introduction aux contes et légendes nordiques, avec, en plus, une petite touche de modernité et de bons anachronismes.

Joanne Harris.

Joanne Harris.

Si vous aimez : le vin rosé, annonciateur de printemps, léger et facile à boire.

Autour du livre : Joanne Harris est l’auteur de Chocolat, qui a notamment donné le film avec Johnny Depp et Juliette Binoche.

Extrait : « N’empêche, je m’étais fait une place et une réputation. Les gens m’appelaient le Trompeur, désormais, et me pardonnaient mes petits manquements de conduite. Aegir m’invita à boire chez lui. Sa femme aux yeux en amande me proposa de m’apprendre à nager. Balder m’offrit magnanimement de participer au prochain match de football Ases-Vanes. Odin me promut Capitaine, Bragi écrivit des ballades en mon honneur et les dames se mirent à apprécier ma compagnie à tel point que Frigg, la maternelle femme d’Odin, se répandit en allusions de moins en moins subtiles sur le fait que je ferais bien de me trouver une épouse avant qu’un mari jaloux ne décide de me donner une leçon.
Ce fut cette menace de mariage qui me poussa à dépasser les bornes – ou peut-être étais-ce le Chaos dans mon sang qui se rebellait contre la paix peu naturelle qui régnait. Dans tous les cas, le Général aurait dû l’anticiper. On n’invite pas le Feu Sauvage chez soi en espérant qu’il restera sagement dans l’âtre. Et Thor aurait dû le voir venir aussi : on ne laisse pas une femme aussi désirable que Sif toute seule en permanence.
Bon, d’accord. J’avoue. J’étais en colère. Pendant l’affaire des remparts d’Asgard, Thor m’avait traité assez rudement, et je cherchais un moyen de me venger. Il se trouve qu’il avait une jolie épouse : Sif aux Cheveux Clairs, Déesse de la Grâce et de l’Abondance. Jolie, mais pas très futée, avec un soupçon de vanité qui la rendait aisée à flatter. »

Sortie : février 2015, Panini Books, 398 pages, 23 euros.

Partager