Marvel Disk Wars (critique des premiers épisodes)

Marvel Disk Wars (critique des premiers épisodes)

Note de l'auteur

5331dfe7de3bbDe prime abord, Marvel Disk Wars ne me tentait absolument pas. Cette relecture nippone de l’univers Marvel sentait le projet vite expédié à destination des kids de l’archipel japonais mais surtout un pur produit visant à vendre un max de merchandising. J’ai cependant essayé de mettre de côté mes a priori afin de me lancer dans l’aventure et au vue de ces premiers épisodes, j’avoue avoir été agréablement surpris, sans pour autant tomber à la renverse. Oui, sur la forme, ça laisse à désirer et oui, les magasins de jouet ont dû s’en mettre plein les poches mais pas que… Décodage de Marvel Disk Wars.

 

Derrière cet étrange titre se cache un anime produit par Toei Animation et Walt Disney Japan. Destinée aux plus jeunes, la série rentre de plein-pied dans l’univers Marvel en proposant un méga-cross-over entre tout les super-héros et vilains que compte l’éditeur et autant dire que les studios ont vu large. Des plus célèbres au plus inconnus, ils y passent tous. Essentiellement centré sur la team des Avengers qui compte dans ses rangs: Captain America, Iron Man, Thor, Hulk et La Guêpe, l’anime nous balance en vrac Cyclope, Le Fauve, Dr Strange, War Machine, Spidey et bien d’autres. Les ennemis préférés de nos héros ne sont pas en reste puisqu’on peut croiser parmi eux: le Bouffon Vert, M.O.D.O.K, Whiplash, le Lézard ou encore Diamondback… Bref, Marvel Disk Wars est une réunion king-size de tout ce que Marvel a pu créer comme personnages.

 

L’histoire revisite donc l’univers de l’éditeur américain à la sauce Pokemon et s’en tire relativement bien, pour peu qu’on ne soit pas non plus trop regardant sur la marchandise. En gros, Tony Stark via Stark Industries a créé les DISKs (Digital Identity Securement Kit) permettant d’emprisonner un max de bad guy. Lors de la cérémonie promouvant son invention, Loki fait son apparition et libère ses compagnons de leurs prisons digitales. La bataille s’engage alors mais les héros sont vite dépassés et se retrouvent à leur tour emprisonnés dans les fameux DISKs. Mais comme le hasard fait bien les choses, cinq enfants se trouvant au bon endroit au bon moment, sont alors exposés à un rayon digitalo-machin-truc durant une distorsion spatio-temporelle qui disperse presque tout les DISKs et deviennent alors porteur du biocode, ce qui leur permet d’utiliser ces fameux DISKs et d’invoquer chacun un héros. On se retrouve donc avec une bande de gamins (aux profils quelque peu stéréotypés) contrôlant chacun un membre de la team Avengers.

Avengers-DWA

D’entrée de jeu, l’anime affiche la couleur et balance de l’action quasi non-stop. Les héros se trouvent très rapidement en difficulté face à tant d’ennemis et contre toute attente, l’ambiance sans aller jusqu’à être dark (on est chez Mickey quand même), se teinte d’une légère noirceur. De plus, très rapidement, on sent les tensions qui existent entre les différents membres de l’équipe. Rajoutez à cela des trahisons au sein du S.H.I.E.L.D, l’arrestation de Nick Fury ou encore un Hulk redevenu une arme de destruction massive qui affronte un Cap’ plein de fougue et vous obtenez un divertissement loin d’être désagréable. Marvel Disk Wars parvient assez vite à nous embarquer dans son récit et la quête pour retrouver tout les DISKs risque de réserver quelques surprises.

 

xanvxxkgp2gjjy6mwto1En ce qui concerne le graphisme et l’animation, par contre, il ne faut pas s’attendre à du high level. Malheureusement, si le scénario tient relativement bien la route, le dessin est assez sommaire, voir maladroit et l’animation est carrément basique. Je citais Pokemon et à juste-titre, car au-delà du concept similaire, Marvel Disk Wars s’en rapproche également dans la forme. C’est passable pour des enfants mais un adulte aura franchement du mal avec le graphisme parfois grossier. Le passage par la case anime japonais, s’accompagne également d’un chara-design retouché et là, il y en a pour tout les goûts. Si on peut trouver des qualités au design de Captain America, on reste très perplexe devant celui de Dr Strange ou de Hawkeye. En fait, la série fait parfois resurgir une esthétique un peu 80’s et archaïque et c’est bien dommage.

 

Malgré cela et d’autres points discutables, Marvel Disk Wars parvient presque à nous accrocher. Avec une histoire en place et des rebondissements bien sentis, l’anime parvient à créer la surprise alors même qu’on l’avait déjà condamné. Sans prétention mais avec ce qu’il faut de sincérité et d’honnêteté, Marvel Disk Wars élargit un peu plus l’univers Marvel pour les plus jeunes et ça fonctionne plutôt pas mal, finalement! Il n’est pas dit que je continue pendant bien longtemps mais ça pourrait presque devenir un guilty pleasure anime. Pourquoi pas?!

Partager