MOVIE MINI REVIEW : critique de Lost River

MOVIE MINI REVIEW : critique de Lost River

Note de l'auteur

LOST-RIVER

 

 

 

Bienvenue à Lost River, bled pas très chatoyant paumé en pleine Americana intemporelle. Mais une Americana malade. Une Americana en état de putréfaction avancée. Et dans ces ruines urbaines stupéfiantes de poésie sépulcrale une famille, tout droit sortie des rêveries de Terrence Malick, tente de survivre au milieu de ce chaos insoutenable.
Lost River, conte de fée post-moderne tordu (tous les archétypes sont de sortie, le jeune héros naïf, le grand méchant loup psychopathe, le petit chaperon rouge et sa mère-grand bizarre, le chevalier servant chauffeur de taxi, la malédiction, la mythique cité engloutie…) mâtiné de teenage movie lumineux relevé d’un soupçon de post-apo (on est pas loin non plus du monde de The Walking Dead) et d’une bonne dose de surréalisme arty (coucou Nicolas ‘Only God Forgives’ Winding Refn) remue les tripes et les neurones. Ryan Gosling, au travers d’images envoutantes nous emmènent dans son cauchemar éveillé. Le rêve américain s’est métamorphosé en enfer. Tourné dans les décombres à la fois terrifiants et fascinants d’un Detroit martyrisé par la crise économique (et arpenté par Jim Jarmusch dans Only Lovers Left Alive), Lost River plonge dans les tréfonds d’une humanité maudite. Entre les deux teenagers romantiques pleins d’illusions (dont la sublime Saoirse Ronan) et un monde adulte maudit qui laisse libre court à ses pulsions, les fantômes gothiques de Mario Bava, de David Lynch et du Grand-Guignol dansent une danse de la mort langoureuse et sanguinaire où les plus bas instincts peuvent exploser de mille feux.
Gosling erre dans un univers à la fois sensoriel, viscéral et cérébral. Dans un conte noir mutique qui s’inscrit dans une réalité sordide. Dans une errance un poil branchouille, magnifiée par une mise en scène gothique et épurée qui enchaine les plans stupéfiants et inoubliables. Un poème noir rempli d’espoir…
Et tout ça pour un premier film…

En salles depuis le 8 avril
2013. USA. Réalisé par Ryan Gosling. Avec Christina Hendricks, Iain De Caestecker, Saoirse Ronan…

 


Lost River : bande-annonce VOST du film de Ryan… par inthefame

Partager