• Home »
  • CINÉMA »
  • Music Mini Review : OST The Imitation Game d’Alexandre Desplat (Sony Classical)
Music Mini Review : OST The Imitation Game d’Alexandre Desplat (Sony Classical)

Music Mini Review : OST The Imitation Game d’Alexandre Desplat (Sony Classical)

Note de l'auteur

Imitation Game Desplat
S’il est un musicien dont on continue de mésestimer l’influence sur la musique de film actuelle, c’est bien Richard Robbins. Et pourtant, dès qu’il s’agit d’un film ou d’une série d’époque ou à costume (Downton Abbey, au hasard), on ne trouve rien de mieux que d’aller piller Robbins sans vergogne.

Pour certains, comme Alexandre Desplat, c’est même devenu un genre de tic. C’est simple, quand il ne sait pas quoi et qu’il n’a manifestement pas trop envie de se casser la nénette, comme sur le score de The Imitation Game, le père Desplat retourne vers la valeur sûre, le Robbins de croisière. Pourtant, on sait bien depuis Godzilla et Monuments Men, que le lascar est parfaitement capable de nous pondre une partition nettement plus réfléchie et moins évidente. D’ailleurs, certaines digressions williamsiennes du score montrent bien que le compositeur français a définitivement envie de passer à autre chose, d’aller vers une musique harmoniquement plus complexe.

Mais c’est un peu mode par défaut chez lui. On parle film historique ou d’époque (ou plus largement, film anglais), paf, il nous ressort sa panoplie du parfait petit Robbins mais sans jamais véritablement atteindre la classe ultime des Vestiges du jour ou de Retour à Howards End (ou de Surviving Picasso, ou de The Golden Bowl, ou de Mr & Mrs Bridges, ou de…). C’est dommage, car Robbins manque cruellement au paysage de la musique de film actuelle et Desplat semblait être le plus à même de pouvoir prendre la place, mais ça ne sera pas encore pour cette fois.

 

Partager