• Home »
  • GAMES »
  • Music Mini Review : OST VGM BLOODBORNE – Various composers (Sony Computer Entertainment)
Music Mini Review : OST VGM BLOODBORNE – Various composers (Sony Computer Entertainment)

Music Mini Review : OST VGM BLOODBORNE – Various composers (Sony Computer Entertainment)

Note de l'auteur

bloodborne_-_original_soundtrack_14160Allez, c’est parti pour du bien dark avec la bande originale du nouveau jeu vidéo de From Software, j’ai nommé le très hypé Bloodborne.

Autant dire que la production a mis le paquet en s’offrant des enregistrements aux très prestigieux Abbey Road et Air Studios avec gros orchestre symphonique et chœurs qui vont avec.

Le résultat est sans appel, c’est du gros son qu’on a là.

Le truc un peu bizarre dans cette histoire c’est que l’éditeur Sony Computer Entertainment communique sur deux compositeurs pour cette OST alors qu’ils ne sont pas moins de six en tout à y avoir participé… Les joies d’une communication bien peu respectueuse de ses artistes si vous voulez mon avis.

Les deux chanceux mis en lumière sont Michael Wandmacher (qu’on a entendu dans Piranha 3D, Le Dernier exorcisme Part II et la licence Madagascar en jeu mobile, cet homme connait la diversité, ce qui n’est jamais un mal) et Tsukasa Saitoh (qui bosse chez From Software).

Nous trouvons aussi Ryan Amon (Elysium, Assassin’s Creed Unity), Cris Velasco (Mass Effect 3, Darksiders), Yuka Kitamura (Dark Souls 2) et Nobuyoshi Suzuki.

Une fine équipe donc.

Le résultat est grandiloquent mais somme toute très attendu pour ce genre d’univers glauque et infesté de créatures plus horribles les une que les autres. On s’attend à ce que l’on va entendre et ça ne loupe pas.

Michael Wandmacher

Michael Wandmacher

Des orchestrations où les cordes et les cuivres explosent à grand renfort de tambours qui s’énervent, le tout avec une énorme chorale à base de « Aaaaahhh ».

Là c’est sûr, on y est.

Ce style de composition est très en vogue dans les films d’heroic fantasy et de nombreuses grosses productions vidéoludiques.

Rien de nouveau sous la pleine lune quoi !

Après avoir fait ce constat, on peut tout de même dire qu’on ne se fout pas de l’auditeur car le résultat est là, et cela fonctionne très bien.

Des pistes épiques comme Queen of Vilebloods et Terror exposent à merveille la direction artistique choisie pour l’ensemble avec la présence du duo magique gros orchestre qui envoie/énormes chœurs toutes cordes vocales dehors catégorie église satanique. Tout cela est bien oppressant. Parfait pour un tel jeu.

Ryan Amon

Ryan Amon

Au rayon perturbant, Rom, the Vacuous Spider est assez réussi avec la voix d’une personne possédée qui surgit tout à coup et vient s’amuser avec nos sens en jouant sur l’espace stéréo. Personnellement j’ai bien flippé.

Dans Hail the Nightmare on a l’impression d’assister à une messe noire. Un prêtre nous envoie sa supplique inspirée par le démon qu’une assemblée complète pour mieux nous glacer le sang.

Ryan Amon (qui s’illustre tout particulièrement ici) nous offre Queen of Vilebloods, un vrai morceau de bravoure, ainsi que la seule parenthèse par rapport à la direction artistique musicale avec Lullaby for Mergo où il imagine une boite à musique faite de bric et de broc.

Comme souligné plus haut, avec la musique de Bloodborne on est il est vrai en terrain connu, mais il faut quand-même dire que c’est le haut du panier. Tout cela s’intègre en plus parfaitement dans le jeu, ce qui est à la base son but premier. 

Vous l’aurez compris, si vous êtes en quête de vertes prairies et de lapins gentils, alors fuyez.

La Bande originale de Bloodborne n’est pour le moment pas disponible. Elle était toutefois incluse dans la version Collector du jeu.

Partager