On a lu…Avengers HS n°7 – Loki : Agent of Asgard

On a lu…Avengers HS n°7 – Loki : Agent of Asgard

Note de l'auteur

10351897_10153038630254648_3542533832590018997_nDirection le rayon bd de votre kiosque aujourd’hui où on a déniché une nouvelle petite perle. Avec Loki : Agent of Asgard, Al Ewing continue le travail de refonte initié par Kieron Gillen et installe le dieu nordique dans une nouvelle dynamique tout à fait réjouissante.

 

Personnage emblématique de l’univers Marvel, que ce soit en bande dessiné ou au cinéma, Loki est l’instigateur bien malgré lui de la création des Vengeurs. Bien qu’il soit un ennemi que tout les héros ont pu affronter (par exemple les X-men dans une mini-série exceptionnelle), il reste le nemesis de Thor et leurs affrontements ont rythmés pendant des années la série du dieu du tonnerre. Représenté sous les traits d’un homme d’âge mur durant des dizaines d’années, Loki devient une figure surexploitée qui perdait de son intérêt et de son efficacité. Quand il reprit la série Thor, Joe Michael Straczynski voulu rétablir Loki en tant que dieu malicieux plutôt que maléfique mais après avoir quitté la série c’est Kieron Gillen qui, en 2010, fit les plus grands changements sur le personnage en le tuant puis en le ressuscitant sous la forme d’un enfant.

 

Redevenu un personnage fascinant dans la série Thor, il fut ensuite le pivot de la dernière série en date Young Avengers, toujours sous la plume de Gillen. C’est au cours de ces aventures assez barrées que le personnage subit une nouvelle évolution qui se paye de luxe d’être totalement en phase avec le cheminement du personnage et de permettre un rapprochement avec sa version cinématographique incarnée par Tom Hiddleston. Ayant devant lui un champ de possibilité immense, Al Ewing (dont on apprécie de plus en plus le travail notamment sur Mighty Avengers) se voit confier une série centrée sur Loki dont on peut découvrir aujourd’hui les premiers numéros.

 

 

Le jeune Loki a bien grandi et s’avère plus fort, plus intelligent et plus sournois que jamais ! Tel un agent secret au service d’Asgardia, il est prêt à tout pour mener à bien sa mission… même cambrioler la Tour des Avengers !

 

 

Loki : Agent of Asgard #1

Loki : Agent of Asgard #1

Al Ewing revendique clairement un caractère sexuel affirmé à Loki : Agent of Asgard en prolongement, la aussi, de Young Avengers. Ainsi les couvertures des numéros suggèrent un petit coté yaoi à la série et le scénariste a déjà annoncé que son personnage aurait des aventures avec les deux sexes. On sent bien l’envie de se rapprocher de la version cinématographique de Tom Hiddleston et de faire sauter les culottes des filles et les braguettes des garçons attirés par ce type d’éphèbes. Ce qui force l’admiration c’est que ces choix restent totalement cohérents avec le passé récent du personnage et permettent le développement d’intrigues basées sur la volonté de Loki à s’échapper de l’image (du mythe même) qui lui fut échu depuis des millénaires. Faire de lui une sorte d’agent secret donne lieu à des missions excellentes qui mettent en valeur son ingéniosité et sa fourberie.

 

 

 

 

Loki : Agent of Asgard #4

Loki : Agent of Asgard #4

Prenant pour cadre la tour des Vengeurs et pour antagoniste son cher frère le dieu Thor, le premier épisode se révèle être une entrée en matière parfaite qui pose d’emblée Loki et ses problématiques tout en s’inscrivant parfaitement dans les aventures des autres séries « asgardienne ». De la même manière que son frangin, Loki nous apparaît comme un jouisseur de la vie en général avec, cependant, des manières un peu plus distinguée. La relation entre les deux frères est d’ailleurs une des belles petites choses qui donnent à la série son atmosphère particulière. Avec des histoires bouclées à chaque épisode servant d’échafaudage à l’édification d’une intrigue plus vaste et plus importante, Loki : Agent of Asgard est une série extrêmement bien rythmée qui, dans un esprit proche de celui de Jason Aaron sur la série Thor : God of Thunder, joue sur plusieurs temporalité. Cela a comme effet également de confronter Loki à ses erreurs mais surtout à lui apporter une motivation pour empêcher un avenir qui ne s’annonce pas franchement réjouissant de se concrétiser.

 

 

 

Grâce à une construction établie bien en amont, la nouvelle mouture de Loki est probablement la meilleure tentative, avec le travail de Mark Waid et Jonathan Hickman sur le personnage de Bruce Banner, de rapprocher le personnage du comic-book avec sa version cinématographique. Le personnage n’est clairement plus le dieu du mal mais revient à ses origines d’esprit farceur et le titre de dieu de la tromperie lui sied alors d’avantage.

 

 

Avengers Hors-Série N°7 (Presse, Panini Comics, Marvel Comics) comprend les épisodes US de Loki : Agent of Asgard #1 à #5

Ecrit par Al Ewing

Dessiné par Lee Garbett

Prix : 5.50 €

Partager