On a lu… Chinese Girls de Benjamin

On a lu… Chinese Girls de Benjamin

Note de l'auteur

chinese-girl-pikaL’attente fut longue mais elle en valait la peine! L’artiste chinois Benjamin revient avec un titre qui se rapproche plus de la nouvelle graphique, voir de la poésie illustrée que de la bande-dessinée. Intime et bouleversant sans jamais devenir prétentieux, Chinese Girls s’immisce dans la vie de la jeunesse chinoise afin d’en tirer la substantifique moelle. Entre confessions à la première personne et instantanés de vie capturés par le dessin, Benjamin fait preuve d’une virtuosité qui force le respect.

 

Ce nouveau «one-shot» de l’artiste débarque chez Pika Edition, alors que les précédents travaux de l’artiste (Orange, Remember, One Day) sont proposés chez l’éditeur Xiao Pan. Benjamin a toujours voulu toucher du bout de stylo, la détresse d’une jeunesse désorientée. Avec Chinese Girls, il déclare sa flamme à la gente féminine à travers une série de portraits à la beauté hypnotique. En travaillant uniquement sur palette graphique, Benjamin parvient à un photo-réalisme saisissant. Autre constante de son œuvre, des images saturées de couleurs flashy, comme si tout était éclairé à la lueur des néons de la grande mégalopole chinoise. A travers les différents regards, les visages prennent de la profondeur, certains nous affrontent droit dans les yeux, d’autres s’égarent vers de meilleurs horizons et tous sont complètement désarmants. Benjamin retranscrit mieux que personne l’effet d’instantanéité, cette fraction de seconde où le temps paraît suspendu. Qu’elles soient rêveuses, connectées sur leurs tablettes, en train de boire ou de fumer, ces jeunes femmes aspirent toutes à autre chose.

 

Alors que ces titres précédents avaient la structure d’un manhua classique, Chinese Girls est composé essentiellement de dessins pleine-page, agrémentés de textes plus ou moins courts, oscillant entre poème et journal intime. Bien que les planches de Benjamin se suffisent largement à elles-mêmes en terme d’émotions, l’intégration de brèves pensées permet de saisir un autre degré de lecture. Sans aucune prétention littéraire, ces courts textes deviennent des clés, nous permettant d’aller au-delà de la simple illustration. Blessées par la vie, par les hommes, les Chinese Girls cherchent des échappatoires ou au contraire, tentent de faire face et Benjamin, lui, essaie d’en capturer toute la beauté et la complexité. L’éditeur Pika fait un boulot remarquable en proposant une parution de qualité sur papier glacé et parvient à mettre les planches en valeur grâce à une mise en page aérée et sobre. Une fois encore, Benjamin bouleverse et affirme un talent proprement incroyable. LA claque du mois!

 

benjamin_chinese_girls_une

 

A noter qu’une exposition des œuvres de l’artiste se tient à Paris, jusqu’au 13 décembre.

 

Partager