On a lu… Walking Dead – Tome 21 : Guerre Totale

On a lu… Walking Dead – Tome 21 : Guerre Totale

Note de l'auteur

walking-dead-tome-20-guerre-totale

 

Bring out yer dead ! Bring out yer dead ! Bring out yer dead ! C’est vendredi, c’est zombie et par une heureuse coïncidence, voilà que débarque la dernière livraison de Charlie Adlard et Robert Kirkman.

 

Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réussi à convaincre certaines personnes de changer de camp. Ezéchiel, quant à lui, est effondré par la mort de son tigre Shiva, et Rick ne peut plus compter sur lui pour le moment. La guerre est loin d’être terminée et son issue reste plus que jamais incertaine.

 

Il n’y a pas que la fin d’une période qui pointe dans ce nouveau tome mais également la lassitude. On s’en faisait déjà l’écho dans notre critique du vingtième tome. Aujourd’hui ce sentiment se fait beaucoup plus prégnant. Malgré les qualités évidentes de ces épisodes on ne peut s’empêcher de se dire : « tout cela pour ça ? » en arrivant à la dernière page qui clôt la guerre contre Negan.

 

Cette conclusion s’avère logique et on saluera la manière dont Robert Kirkman l’a amenée progressivement depuis un certain nombre d’épisodes. Le combat contre Negan servit de cadre à une évolution nécessaire des survivants symbolisé (mais aussi porté) par Rick Grimes. Après sa chute suite à la mort de sa femme et de sa fille on put assister à une véritable renaissance peu après son arrivée dans la communauté d’Alexandria. La prise de conscience de la capacité des humains à combattre les zombies en agissant en véritable groupe fut la première étape. La deuxième fut la mise en place de lien fort entre les différentes communautés.

 

The Walking Dead #125

The Walking Dead #125

Menacé par Negan, ce début de nouvelle civilisation semble donc prendre une bonne voie avec la fin de la guerre qui a appuyée le statut de Rick en tant que leader naturel. Si les derniers épisodes ont connus leur lot d’écrémage habituel on notera également la mise en avant de Magie qui prend beaucoup plus d’assurance et devient le leader de la Colline. Mais comme toujours c’est le personnage de Carl qui reste le plus intéressant du moins le plus fascinant tant bien même il est peu présent dans ce volume.

 

Une conclusion logique mais dont l’exécution s’avère bien décevante. Charlie Adlard n’est clairement pas à son meilleur et Kirkman semble écrire en mode automatique (« réveille-toi, ça fait un moment ! » entend-je au loin). La lassitude touche donc les créateurs avant les lecteurs. La fin de la guerre nous apparaît bien trop gentille et sans réel impact et moment fort malgré le quota de mort habituel. L’idée de Negan pour remporter la victoire pouvait donner lieu à des moments tragiques. Elle ne restera qu’un pétard mouillé. Comment peut-on enfin vraiment ressentir de l’empathie pour des personnages si peu approfondi au final ? Le sommet est atteint avec le mano à mano entre Rick et Negan. Partant d’une bonne idée (un combat d’avantage verbale que physique) celui-ci devient de plus en plus ridicule devant l’incapacité des auteurs à rendre crédible les réactions de Negan. Peut-être est-ce volontaire mais en l’état c’est loupé.

 

Walking Dead a clairement le besoin de se renouveler profondément. Sans rien révéler ici de la suite, le choix narratif de Kirkman pour les prochains épisodes, s’il n’est clairement pas original, a au moins le mérite de redistribuer les cartes et de permettre de repartir sur des bonnes bases. On jugera donc d’ici quelques temps si ce renouveau redonnera de la vigueur aux auteurs parce qu’on en arrive au même niveau que la série télévisée. C’est dire.

 

 

 

Walking Dead – Tome 21 : Guerre Totale (Contrebande, Delcourt Comics, Image Comics) comprend les épisodes US de The Walking Dead #121 à #126

Ecrit par Robert Kirkman

Dessiné par Charlie Adlard

Prix : 13,95 €

Partager