Never My Love (Outlander 5×12)

Never My Love (Outlander 5×12)

Note de l'auteur

Après un épisode dédié au départ de Brianna, Roger et Jeremiah, Outlander a changé de ton pour une fin de saison sombre et difficile pour de nombreux personnages. Mais malgré un sujet dur et beaucoup de violence, Never My Love est sans doute l’un des meilleurs season finale d’Outlander depuis la saison 2.

Entrons dans le vif du sujet, après le kidnapping de Claire à la fin de Journeycake, on se doutait bien qu’il allait lui arriver quelque chose d’horrible dans ce season finale. Le viol est quelque chose de très courant dans l’univers d’Outlander et Claire est l’un des personnages qui avait réussi à y échapper jusqu’ici, mais il faut croire que dans le monde créé par Diana Gabaldon, ça ne pouvait pas durer. Certes, c’est historiquement correcte qu’à l’époque les violences sexuelles étaient encore plus courantes qu’aujourd’hui, mais il faut aussi admettre que dans Outlander le viol est un outil narratif un peu trop courant. Jamie, Fergus, Ian, Bree… tout le monde y est passé, et l’acte en lui-même a été représenté dans la série sous plusieurs formes. Il y a eu le viol incroyablement déchirant de Jamie, les viols hors champ de Fergus et Ian, bref, beaucoup de viol et beaucoup de manière de le montrer. Alors pour Never My Love, Toni Graphia et Matt Roberts, scénaristes de cet épisode, ont eu l’idée de mettre en avant un mécanisme psychologique que nombres de victimes de viols utilisent : l’état de dissociation.

Le fait est qu’Outlander n’a jamais dramatisé les violences sexuels, et jamais la série ne se concentre sur la violence de l’acte en lui-même. Et dans le cas de Claire, qui est dans cet épisode non seulement violer mais victime d’un viol de groupe, l’accent est mis sur comment la victime trouve le moyen de fuir le traumatisme qu’elle subit en se réfugiant dans son subconscient. Tout au long de l’épisode on voit donc le « rêve » de Claire : la vision qu’elle se forge pour traverser l’épreuve à laquelle elle fait face. Dans cette vision, elle est dans une maison des années 1960, entourée de sa famille. Jamie est là, plus jeune comme le Jamie de la première saison, et il envelope Claire dans ses bras à plusieurs reprises, car ce Jamie la rassure et la protège. Cette vision comprend aussi beaucoup d’éléments faisant références à d’anciens épisodes de la série, comme le vase bleu que Claire avait repéré dans le premier épisode d’Outlander ou encore le fait qu’elle porte une robe rouge comme la fameuse robe qu’elle a porté à Versailles lors de la saison 2. On ne voit pas les hommes qui se succèdent pour violer Claire, à la place on voit Claire et Jamie recevoir leur famille pour célébrer Thanksgiving. Ian est là, Fergus et Marsali aussi (et Fergus a ses deux mains), Murtagh est vivant, et Jocasta n’est plus aveugle. Dans cette vision, tout le monde va bien, tout le monde est sain et sauf. Jusqu’à ce que la réalité de la situation de Claire ne commence à s’immiscer dans son « rêve ». Cela commence par une fuite d’eau au plafond, puis Lionel apparaît à plusieurs reprises, avant de se terminer sur la visite de deux policiers annonçant à Claire le décès de Bree, Roger et Jemmy. Car même dans cet état de dissociation, Claire n’est pas à l’abris de ses peurs ou de la réalité. Elle n’est pas imperméable à la souffrance et à la peine. Claire est une femme forte, mais elle n’est pas un robot non plus.

Pendant ce temps à des kilomètres de là, Roger et Bree découvrent que leur tentative de retourner vers le futur à échouer. Comme on pouvait s’y attendre, ils n’avaient pas vraiment envie de quitter le Ridge, et en souhaitant « rentrer à la maison », il se sont retrouver de retour au 18ème siècle. Ian est aussi surpris de les voir qu’ils le sont de ne pas être de retour dans les années 1960, mais ils n’ont pas vraiment le temps de s’interroger sur les mécaniques du voyage temporel car de retour au Ridge ils découvrent ce qu’il est arrivé à Claire. Une fois partie pour sauver Claire, Jamie et compagnie règlent le compte de ses kidnappeurs de manière plutôt rapide. Tout le monde est exécutés et Jamie, Ian et Fergus décide d’exécuter la vengeance de Claire à sa place. Seul Lionel est ramené au Ridge pour pouvoir l’interroger. Seulement une fois remise sur pieds, Claire vient au chevet de Lionel et songe brièvement à le tuer elle-même. Elle tient un scalpel entre ses doigts, tremble, puis le relâche. Dans la vision, on voit Claire prendre une orange sur une table et quitter la pièce, comme elle l’avait fait après avoir coucher avec le Roi de France pour sauver Jamie en saison 2. C’est l’image de Claire faisant le choix de ne pas se laisser anéantir par ce qu’elle vient de vivre. Elle pause le scalpel et assure Lionel qu’elle ne lui causera aucun mal, car elle ne veut pas laisser ce qu’il lui a fait subir changer qui elle est.

Mais une fois Claire partit, Marsali prend les choses en main. Elle aussi a été agressée par Lionel et ses hommes, alors pleine de colère envers lui, elle fait ce que Claire ne peut pas faire, mais ensuite se retrouve dans un état de détresse immense face à son acte. Marsali est une femme pieuse et une fois sa colère disparue elle panique face à ce qu’elle vient de faire et se demande si cela va la conduire en Enfer. Jamie la trouve sur le sol de la clinique, en larmes et paniquée, et la rassure. Il est lui aussi passé par là, il sait ce qu’elle ressent. Never My Love ne fait que nous rappeler que Marsali est un personnage qui a pris beaucoup de galon lors de cette saison 5 d’Outlander et qu’elle est devenu un vrai pilier de la famille Fraser.

Quand Toni Graphia et Matt Roberts font équipes pour écrire un épisode de la série, le résultat est toujours excellent. Never My Love est un épisode d’Outlander qui sort du lot et annonce de nombreuses pistes pour la saison 6 de la série. Non seulement Claire va devoir se reconstruire après son traumatisme, mais les Fraser vont faire face à de nouveaux challenges. Un orage se prépare à la fin de ce season finale, aussi bien littéralement que figurativement. Entre la révolution qui approche et Richard Brown qui a promis vengeance à Jamie, la vie au Ridge risque de ne pas être de tout repos dans la sixième saison d’Outlander, et il ne nous tarde de voir ce que cela va donner.

Partager