Pilote Automatique : Togetherness (HBO)

Pilote Automatique : Togetherness (HBO)

Note de l'auteur
© 2014 Home Box Office, Inc

© 2014 Home Box Office, Inc

L’histoire : L’histoire d’un couple qui tente de pimenter sa vie afin de sortir d’un marasme meurtrier. Et d’un ami, acteur raté. Et de la soeur de la femme.

Autour de la série : Ecrit, réalisé, joué… les frères Duplass sont partout, portant la série sur leurs épaules. Mark Duplass a tenu le rôle de Pete dans la série The League (FX) et Brendan dans The Mindy Project (FOX), son frère est notamment le réalisateur de Cyrus, une comédie avec John C. Relly et Jonah Hill.

L’avis : Il y a comme une évidence dans cette comédie douce-amère, qui ne raconte pas grand chose. Une évidence qui commence à tourner à la nécrose. Cette façon de croquer la vie, sans idéalisme et légèrement neurasthénique. Énième variation de quadras en manque de sensation, la gentille dépression avec le sexe en centre de leur univers. De petites vies sans intérêt, égocentrées qui cultivent une forme de suffisance à force de nombrilisme.

Cela aurait pu être touchant de voir ces personnages se débattre avec leurs problèmes, cherchant le bonheur, si l’ensemble n’était pas écrasé par son aspect « indépendant ». Au cinéma, l’étiquette Sundance a fini par devenir embarrassante car la liberté qu’elle célébrait était devenue une norme, un standard qui a fini par formater les oeuvres. C’est un sentiment identique qu’inspire Togetherness. Tout ce que le genre indie peut receler de plus basique : des conversations autour du sexe avec un langage crue, une séquence de « folie passagère » (l’attaque de la maison à coup de rouleaux de papier toilette), le petit dialogue introspectif final sur le perron de la maison… une partition déjà jouée un millier de fois qui ne laisse place à aucune improvisation, aucune variation mais du mimétisme et de la reproduction fidèle.

© 2014 Home Box Office, Inc

© 2014 Home Box Office, Inc

Le pilote semble se complaire dans cette attitude. Voire se rassure devant l’impossibilité d’embraser un récit téléguidé par un cahier des charges castrateur. Les personnages semblent sortir d’un moule, les séquences s’enchaînent sans surprise, le jeu et l’écriture, sorte de naturel travaillé ne provoquent pas une once de sensation. Le geste est si typique que le pilote ne dégage qu’une impression de mort. Et pour une série qui ne repose que sur ses personnages et donc sur la vie qui s’en dégage, c’est rédhibitoire.

Episode 2 : De bien mauvaises compagnies, il n’y a rien qui motive de passer un peu de temps avec ces personnages et leur petite vie.

Ecrit et réalisé par Jay Duplass et Mark Duplass
Avec : Mark Duplass (Brett Pierson), Melanie Lynskey (Michelle Pierson), Steve Zissis (Alex Pappas, Amanda Peet (Tina Morris)

Partager